Contact

Mise en marché et histoire régionale

Histoire d'impression / Mise en marché et histoire régionale ×

Une étiquette de gin rappelant un pan de l’histoire de la Minganie

L’histoire de nos régions québécoises est souvent riche de petites anecdotes qui ont permis de dessiner le Québec comme nous le connaissons aujourd’hui. Parfois, un événement ou un personnage refont surface de façon originale. C’est ce qui se passe actuellement avec le comte de Puyjalon, naturaliste d’origine française ayant vécu en Minganie, sur la Côte-Nord, au 19e siècle, alors qu’une micro-distillerie a décidé d’adopter son nom et son histoire pour faire la mise en marché de ses produits.

La distillerie Puyjalon, située à Havre-Saint-Pierre, vient tout juste de lancer le gin Betchwan (dérivé de Betchewan ou Betchouane), rappelant un pan de l’histoire peu connu de la Minganie. C’est une tendance que nous observons depuis plusieurs années chez Imprimerie Ste-Julie, pour la production d’étiquettes de produits alcoolisés. Les microbrasseries, comme les micro-distilleries, ont ce désir de se distinguer en s’inspirant d’événements du passé régional afin d’effectuer la mise en marché de leurs bouteilles.

Pour Mario Noël, propriétaire de la micro-distillerie, l’histoire régionale est fascinante. Le comte Henri de Puyjalon est un naturaliste français ayant vécu sur la Côte Nord dans la deuxième moitié du 19e siècle. Avant de devenir le premier gardien du phare de l’Île au Perroquet, le comte a travaillé pour le gouvernement afin de produire une étude géologique du territoire de la Côte-Nord. Les saveurs du gin Betchwan proviennent de 13 aromates, dont 8 se retrouvent directement sur le territoire étudié par le comte. Le village aujourd’hui disparu de Betchewan, donnant son nom au gin, est l’endroit où a été enterré le personnage historique.

 

Une étiquette de gin complexe

 

Cette étiquette de gin se distingue par la complexité de sa réalisation. L’élément visuel le plus frappant est cette carte visible à travers l’alcool. Cette dernière a été tirée de la collection de Bibliothèque et Archives Canada. Elle est imprimée directement sur la colle afin de maximiser l’effet vieillot qu’apporte le papier texturé. Elle représente le territoire de la Minganie tel qu’il était connu vers 1920. On y voit d’ailleurs l’emplacement exact du défunt village de Betchewan.

Les trois parties de face composant l’habillage de la bouteille ont été imprimées en numérique. Deux procédés d’ennoblissement ont permis d’aller chercher l’effet visuel désiré au final. Il y a d’abord les traits et le texte rouge réalisés en estampage à chaud. Le texte d’arrière-plan ultra glacé apportant un beau contraste avec le fond noir mat, ainsi que la brillance sur les roses des vents sont apportés grâce à l’application d’un vernis ultra glacé. C’est d’abord sur les tablettes des SAQ de la Côte-Nord que la distillerie Puyjalon distribuera ses bouteilles de gin Betchwan, mais quelques bouteilles seront aussi disponibles dans le reste du Québec et sur la boutique en ligne de la société d’état.